Liste des articles
energies-renouvelables-chaudiere

Économiser

Modifié le 10/01/2022

Energies renouvelables : quels travaux, et comment les financer ?

Financez vos travaux d’énergie renouvelable en cumulant des aides et la prime énergie. Découvrez les travaux concernés, et comment fonctionne ce financement.

Quels travaux d'énergie renouvelable entreprendre, et comment les financer ?

De nombreux travaux énergétiques sont à envisager dans une maison pour différentes raisons : économies d'énergie, meilleure isolation, ... De nombreuses aides permettent aux particuliers de financer une partie de ces travaux. L’une des plus plébiscitées s’appelle la Prime énergie. Examinons quels travaux sont éligibles en matière d’énergies renouvelables, et comment.

Quels sont les travaux d'énergie renouvelable ?

Les travaux d'isolation et les installations de chauffages issus de ressources renouvelables visent à diminuer la déperdition thermique, et à faire des économies d'énergie. Évidemment, les passoires énergétiques (zones très mal isolées) doivent d’abord être éliminées. Vous pouvez examiner votre maison et les éléments à améliorer grâce à un DPE, diagnostic de performance énergétique. Quant au bilan énergétique d’une maison, il se focalise sur les déperditions d’énergie.

Vous pouvez faire réaliser un bilan énergétique et/ou un DPE pour votre maison. L’un comme l’autre peut être demandé pour financer des travaux d’énergies renouvelables. À noter que le nouveau DPE (depuis juillet 2021) est plus fiable et plus facile à comprendre. 

Pour bénéficier des différentes aides, il y a peu de conditions, mais il faut toujours passer par un artisan RGE (reconnu garant de l'environnement), spécialiste agréé de la rénovation énergique. Le montant des aides varie selon vos ressources ou le montant des travaux. C’est le cas des CEE (certificats d’économies d’énergie), cumulables avec les autres aides. Le principe : les fournisseurs d’énergie encouragent leurs clients à réaliser des travaux de rénovation énergétique en leur offrant des Primes énergie : remises, bons d’achat, cartes cadeaux suite à la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Energétique).

Pompe à chaleur air/air

En produisant de la chaleur à partir de l’air extérieur, une pompe à chaleur (PAC) air/air est une solution qui améliore le bilan énergétique. Elle peut consommer jusqu'à 4 fois moins d’énergie qu’un chauffage traditionnel. L’appareil convient mieux aux hivers modérément froids, ou demande d’avoir un chauffage d’appoint. En été, il peut rafraîchir la maison. Une PAC air/air peut aussi fonctionner avec une VMC.

Vous pouvez financer votre pompe à chaleur air/air en cumulant les aides de l’État, la TVA à 5,5 % pour les travaux d’installation, et la prime énergie. La PAC doit avoir un coefficient de performance saisonnier (SCOP) d’au moins 3,9 et une puissance nominale de 12 kW maximum.

Pompe à chaleur air/eau

Une PAC air/eau fournit de l'eau pour le chauffage, qu’il s’agisse de radiateurs ou de plancher chauffant. Elle ne prend généralement pas plus d’une semaine à installer (sur circuit de chauffage central), et les économies réalisées en font une star de l’éco-construction.

Une PAC air/eau coûte plus cher qu’une PAC air/air, mais vous pouvez la financer après un diagnostic énergétique. Sachez aussi que, si une Prime énergie est sans condition de ressources, les foyers aux ressources modestes peuvent obtenir un bonus, donc une prime plus importante.

Poêles à bois

Écologique et esthétique, le poêle à bois est une autre option pour vos travaux de rénovation énergétique. Pour recevoir des aides financières, veillez à ce qu’il possède le label Flamme verte. C’est aussi un appareil économique. En termes de valeur énergétique, 1 kg de bois équivaut à 4,5 kWh d'électricité. Un autre avantage du poêle à bois est qu’en cas de problème, les réparations ne coûtent pas cher. Néanmoins, il ne chauffe que la pièce principale. 

Vous pouvez réaliser un bilan ou un diagnostic de performance énergétique pour savoir quel appareil serait idéal pour vos travaux d'énergie renouvelable. Le poêle à bois fait partie des chauffages peu polluants éligibles aux primes énergie.

Chaudière biomasse individuelle

Une chaudière biomasse fonctionne avec du bois sous différentes formes (sciure, copeaux, bûches…), ainsi qu’avec toutes sortes de combustibles végétaux, pourvu qu’ils soient suffisamment secs. Aujourd’hui, la plupart sont automatiques : vous ne vous occupez pas du chargement du combustible. Toute chaudière peut être remplacée par une chaudière biomasse, qui offre une excellente performance énergétique avec un rendement proche des 90 %. Elle fait donc partie des travaux d'énergie renouvelable finançables par des aides.

Chaudière à granulés

Le combustible d’une chaudière à granulés est le granulé de bois ou « pellet », fabriqué à partir de déchets de bois. Ces granulés sont de faibles émetteurs de CO2, et prennent peu de place pour le stockage. Ils coûtent plus cher que les bûches, mais ont un pouvoir calorifique plus élevé. C’est un mode de chauffage qui convient pour tendre vers un logement passif ou basse consommation, et, bien sûr, la chaudière à granulés produit aussi de l’eau chaude. Cette chaudière performante est éligible aux aides de l’État et à la Prime énergie (avec le label Flamme verte).

Comment financer ses travaux d'énergie renouvelable ?

Avec les primes énergie E. Leclerc, obtenez des cartes cadeaux à utiliser dans les magasins Leclerc. Ces primes font partie des CEE distribués par les fournisseurs d’énergie.

Il n’y a aucune condition de revenus pour profiter des primes énergie E. Leclerc. Il est possible de financer jusqu'à 35 % de vos travaux en rénovation énergétique, selon le montant de ces derniers. Réalisez votre demande de Prime en quelques clics, afin d’avoir une estimation du montant de vos cartes cadeau. À vous de choisir ensuite votre artisan RGE et réaliser vos travaux d'économies d'énergie.

Encore une question ?