Insert de cheminées

L’insert de cheminée : un chauffage performant en toute sécurité

Vous êtes adepte des soirées au coin du feu ? Saviez-vous que 85% de l’énergie fournie par la bûche que vous mettez dans votre cheminée, part en fumée ? Installer un insert peut être une bonne solution pour améliorer la performance de votre cheminée et vous en servir comme chauffage d’appoint. 

En s’encastrant dans une cheminée neuve ou existante, un insert transforme votre cheminée traditionnelle à foyer ouvert, sans vitre, en un dispositif à foyer fermé. L’insert aspire l’air de la pièce, le chauffe et le restitue par le haut, à travers des grilles. Il fonctionne avec des bûches ou des granulés, peut servir d'appoint à un autre système de chauffage ou même chauffer un logement bien isolé. 

Pour nous, ça ne fait pas de doute, installer un insert de cheminée, c’est : 

- améliorer la performance de votre cheminée : 70 à 85% contre 15% pour une ancienne cheminée ouverte !
- choisir la sécurité d’utilisation, un impératif quand on a des enfants
- diminuer les émissions polluantes car, oui la combustion du bois pollue … 
- se simplifier la vie avec peu de travaux

Si l’insert de cheminée, ça vous tente, on vous en dit un peu plus. 

 

Avant de vous lancer dans l’installation 
de votre insert cheminée…

ça paraît évident, mais il vaut mieux améliorer la performance énergétique de votre habitat. C’est-à-dire l’isolation de la toiture, l’étanchéité des fenêtres, la ventilation intérieure… A titre d’exemple, si vous investissez dans un insert de 12 kW, puis que votre besoin chute à 9 kW après une isolation correcte de vos combles, vous vous retrouverez avec un appareil neuf mais non adapté. On vous conseille aussi de faire contrôler par un professionnel que votre ancienne cheminée est bien compatible avec la pose d’un insert. Ça vous évitera des mauvaises surprises... Enfin, pensez également à contrôler l’étanchéité du conduit d’évacuation des fumées.

Quel insert choisir 
pour votre cheminée ?

C’est facile, ça dépend si vous rénovez ou créez une cheminée. Pour résumer, il y a 2 types d’inserts :

Les inserts encastrables qui s’insèrent dans une cheminée existante. 

Les foyers fermés qui possèdent une chambre à fumées plus volumineuse et qui sont destinés à la création d’une cheminée, construite autour de l’appareil. 

Un insert à diffusion de la chaleur par 
convection naturelle ou forcée ?

Autre critère de choix : le mode de diffusion de la chaleur qui peut se faire :

Par convection naturelle : l’insert expulse naturellement la chaleur sans aide mécanique. Il est placé au centre de la pièce pour que l’air circule autour de l’appareil. 

Par convection forcée : l’insert est doté de 2 ventilateurs pour propulser la chaleur dans la pièce et même dans des pièces adjacentes, jusqu’à 8 mètres. C’est idéal pour des espaces cloisonnés.

Ce qui est bon à savoir : pour atteindre le rendement affiché, l’insert de cheminée doit fonctionner à puissance nominale. Pour vous aider, on compte 5kW pour un logement neuf, entre 5 et 9 kW pour un logement isolé et entre 9 et 17 kW pour un logement très peu isolé. Si vous avez un doute, choisissez la puissance inférieure pour faire tourner l’appareil à plein régime.

Le label Flamme Verte, une référence pour bénéficier des aides financières

Plus les performances de votre insert sont élevées, moins vous consommez de bois pour une même qualité de chauffage. Alors, pour choisir votre appareil, fiez-vous au logo « Flamme verte ». Le nombre d’étoiles du label (6 ou 7) traduit le rapport entre le rendement et les émissions polluantes de l’appareil, 7 correspondant au plus haut niveau de performance.

Les travaux d’installation 
en 5 étapes

Jamais mieux servi que par soi-même ? Faux ! Sauf si vous êtes installateur . Franchement, on vous conseille fortement de faire appel à un professionnel. Voici ce qu’il devra réaliser :

  1. Vérifier le conduit de cheminée, et le cas échéant le tuber s’il n’est pas adapté en termes de dimension ou si son étanchéité doit être renforcée, ou encore le chemiser c’est à dire enduire en plusieurs couches ses faces intérieures.
  2. Isoler le bâti de la cheminée, le conduit et le plafond.
  3. Créer une chambre de décompression à 30 cm en dessous du plafond. C’est un caisson à l’intérieur de la hotte de la cheminée qui laisse l’air très chaud circuler avant qu’il n’évacue par les grilles.
  4. Placer l’insert et le relier au tubage du conduit de cheminée.
  5. Placer des grilles d’aération sur la cheminée mais aussi sur le mur de la pièce à l’intérieur du logement et sur la façade extérieure.  

Nos conseils pour réussir l’installation 
de votre insert de cheminée

Si vous créez une cheminée avec un insert, l’idéal est de la positionner sur un mur porteur pour diffuser le maximum de chaleur dans la pièce mais également les autres pièces. 

Pensez aussi à laisser un espace assez ouvert devant l’insert avec une distance de 100 à 150 cm devant la vitre avant de placer du mobilier qui pourrait brûler.

Si vous choisissez un système de convection forcée, n’oubliez pas le branchement électrique qui alimente la soufflerie. Sachez aussi que les ventilateurs peuvent faire du bruit. 

Faites appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ça vous permet de bénéficier d’une ou plusieurs aides financières. Ça vous garantit aussi : le choix du bon appareil, la qualité de sa pose, son fonctionnement optimal, sa performance et son efficacité énergétique. 

Encore un petit conseil ? Vous pouvez être accompagné du début à la fin de votre projet, gratuitement et par un professionnel signataire de la charte FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique) qui vous guidera à chaque étape. Pour en savoir plus : www.faire.fr

Conseil

Prix insert cheminée : combien ça coûte pour installer un insert de cheminée ?

Découvrir

On vous aide !
Financez vos travaux avec la Prime énergie E.Leclerc

Saviez-vous que les Primes énergie E.Leclerc vous permettent de recevoir des cartes cadeaux E.Leclerc lorsque vous faites réaliser des travaux d’économies d’énergie par un professionnel ?

Avec le Bonus Primes énergie, en fonction de vos revenus, vous augmentez aussi le montant de votre Prime énergie initiale. 

Évaluez en 2 minutes le montant
de votre Prime énergie et de vos économies !

Estimer ma Prime énergie
Encore une question ?