Chaudière fioul condensation

Rénovation

Modifié le 29/11/2023

Chauffage au fioul : l’interdiction des chaudières et les alternatives à ce système

L’utilisation du fioul pour le chauffage est particulièrement répandue en France. Cela s’explique, entre autres, par son excellent rendement et un développement effectif du secteur depuis plus de 70 ans. En raison de son impact environnemental, il est toutefois interdit d’installer un chauffage au fioul depuis le 1er juillet 2022. Quelles sont les alternatives pour changer sa chaudière ? Qu’implique la réglementation sur la chaudière au fioul ?

Pourquoi le chauffage au fioul sera-t-il bientôt interdit ? 

L’interdiction d’une chaudière au fioul s’explique essentiellement par son impact environnemental. Elle est en effet responsable de l’émission de gaz à effet de serre. Avec un rejet de dioxyde de carbone de plus de 300 grammes par kilowattheure consommé1, il s’agit du système de chauffage le plus polluant face aux pompes à chaleur, chaudières biomasses et poêles à bois. La réglementation sur la chaudière à fioul s’inscrit dans une démarche de transition énergétique. Ce qui permet aussi d’anticiper la fin des ressources pétrolifères à moyen terme. À noter que l’interdiction pour la réparation d’une chaudière au fioul n’est pas encore effective. Il est donc possible de continuer à l’entretenir. Seul le changement d’un système hors d’usage est imposé par un autre mode de chauffage. 

Par quoi remplacer le chauffage au fioul ? 

On distingue différentes alternatives pour procéder au remplacement d’une chaudière au fioul en 2022. En considérant le diagnostic d’un expert, vous pouvez alors vous tourner vers les solutions suivantes : 

Tout dépend de votre budget, de la configuration de votre logement, ainsi que des conditions climatiques de votre région. 

Quels sont les modèles compatibles pour le chauffage au fioul ? 

Peut-on encore installer une chaudière au fioul, en France ? Avec la loi sur la chaudière au fioul, il n’est plus autorisé d’envisager son achat ou sa pose. Néanmoins, on peut avancer une compatibilité de ce mode de chauffage avec d’autres équipements. En effet, le chauffage au fioul peut s’associer à des dispositifs d’énergie renouvelable. C’est notamment le cas de panneaux photovoltaïques pour la production d’eau chaude sanitaire. Certaines gammes de pompes à chaleur peuvent aussi se coupler aux chaudières à fioul, par exemple, les modèles géothermiques (PAC eau-eau) et aérothermiques (PAC air-eau).  

Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de procéder à la dépose de la chaudière au fioul. Il convient simplement de réaliser une déviation du système existant pour le connecter à la PAC. À titre indicatif, on distingue deux possibilités de fonctionnement : alterné et simultané. Un mode bivalent alternatif s’appuie sur une passation de relais entre la PAC et la chaudière. Pour le mode bivalent parallèle (ou simultané), les deux appareils fonctionnent en même temps. Quel que soit votre choix, cela permet de bénéficier d’un meilleur rendement, en attendant le remplacement de votre chaudière. 

Existe-t-il des aides pour le changement d’une chaudière au fioul ? 

L’interdiction du fioul donne droit à des aides pour financer son remplacement. Un tel projet entre dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Sous conditions de revenus et d’un gain énergétique minimal, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’. Pour le changement de votre chauffage au fioul, des subventions des collectivités locales, les certificats d’économie d’énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro, ainsi que la TVA à taux réduit (5,5 %) sont aussi envisageables. Afin de concrétiser un tel projet, vous pouvez aussi bénéficier de l’aide à la solidarité écologique (ASE). Il s’agit d’une aide versée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Sous réserve d’obtenir un gain de performances énergétiques de 25 %, son montant est compris entre 1 600 et 2 100 euros2

En 2023, le remplacement d’une chaudière au fioul donne également droit à d’autres subventions et aides financières. C’est notamment le cas de la prime « coup de boost fioul ». Officialisée par l’arrêté du 28 octobre 2022, celle-ci s’avance comme une bonification de la prime « coup de pouce chauffage », elle-même associée aux CEE. Selon les revenus du ménage et le mode de chauffage choisi, cette aide peut être de 1 000 ou 1 500 euros3. Elle est éligible avec l’installation d’une pompe à chaleur hybride ou de type air-eau, d’une chaudière biomasse ou d’un système solaire combiné. 

Pour remplacer sa chaudière ou entreprendre d’autres travaux d’amélioration énergétique, la prime énergie E.Leclerc est versée sous la forme de carte cadeaux, sans avoir à justifier de vos revenus, mais condition que votre dossier soit complété et validé. Celles-ci peuvent présenter une valeur équivalente à 35 % des dépenses engagées dans le cadre de votre projet de rénovation, y compris pour changer votre système de chauffage au fioul. 

1Source : Expertise Energie
2Source : ANAH
3Source : Service Public

Ma prime rénov' 2023
Lire l'article

MaPrimeRénov’ 2023 : financer sa rénovation énergétique

MaPrimeRénov’ a été mise en place pour encourager les ménages français à réaliser des travaux de rénovation thermique dans leurs logements. Le but est de réduire la consommation d’énergie tout en améliorant le confort des ménages.

Remplacement de votre chaudière fioul : Quelles alternatives et aides d’ici 2022 ?
Lire l'article

Changer de chaudière, se poser les bonnes questions

Compte tenu du budget que cela représente, changer de chaudière n’est pas un acte anodin. La remplacer, c’est l’occasion d’économiser sur le chauffage mais aussi de changer d’énergie et même de recourir aux énergies renouvelables.

Aide Primes énergie
Lire l'article

Améliorez votre habitation avec l’aide ANAH

Les travaux que vous envisagez sont bien sûr, un investissement important, mais vous pouvez peut-être bénéficier de l’aide ANAH.

Programme chaudière
Lire l'article

Quels sont les différents systèmes de chauffage ?

Faites le choix du bon système de chauffage pour votre maison grâce aux conseils E.Leclerc. Profitez-en, aussi, pour faire des économies d’énergie.

Encore une question ?