Ma prime rénov' 2023

Rénovation

Modifié le 25/01/2024

MaPrimeRénov’ tableau comparatif 2022 vs 2023

Informez-vous sur le tableau MaPrimeRénov’, sa classification par un code de couleur et la composition du foyer, pour estimer le montant de votre aide.

Mieux comprendre le tableau MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide financière qui permet de prendre en charge une partie des dépenses engagées sur un projet de rénovation énergétique. Le tableau MaPrimeRénov’ détaille le barème établi par l’État en fonction du revenu fiscal des ménages et de la composition du foyer. Quel est le nouveau barème de MaPrimeRénov’ en 2022 ? Quelles sont les informations essentielles à retenir quant au tableau des aides MaPrimeRénov’ pour 2022 ? Quel est le revenu fiscal de référence pour MaPrimeRénov’ ? Faites le point sur l’ensemble des aspects et des critères d’éligibilité propres au dispositif MaPrimeRénov’ 2022.

Comment est calculée MaPrimeRénov' en 2023 ?

Mis en place au cours de l’année 2020, MaPrimeRénov’ est un dispositif qui succède au crédit d’impôt pour la transition énergétique (ou CITE). Comme son prédécesseur, elle vise à encourager des travaux d’amélioration et de rénovation énergétique. À titre d’exemple, il peut s’agir du remplacement du chauffage principal, de l’isolation des murs et de la toiture, ou encore du changement de fenêtres. Ainsi, l’un de ses objectifs est de réduire les dépenses énergétiques des logements sur le sol français et de minimiser le nombre de « passoires thermiques » dont la classification est F ou G. D’où l’intérêt de connaître le montant des aides de MaPrimeRénov’ 2022.

En effet, l’octroi de MaPrimeRénov’ est soumis à différents critères d’éligibilité. Parmi ceux-ci, on retrouve les revenus de votre foyer, ainsi que la localisation géographique de votre logement. Quel revenu fiscal de référence pour MaPrimeRénov’ ? Tout dépend de la composition de votre ménage (nombre de personnes) et d’une distinction entre l’Île-de-France et les autres régions. Le barème MaPrimeRénov’ 2022 comprend donc deux tableaux qui présentent les mêmes spécificités. Ceux-ci mentionnent le plafond des ressources autorisés pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Afin de proposer des repères facilement identifiables, le gouvernement a développé un code de couleur pour classer les ménages selon leur revenu fiscal de référence (RFR) ; respectivement bleu, jaune, violet et rose.

Quels sont les plafonds de MaPrimeRénov' en 2023 vs 2022 ?

Pour l’année 2023, le tableau MaPrimeRénov’ n’a pas encore été dévoilé. Toutefois, la présentation demeurera similaire, avec le nombre de personnes par foyer et le RFR (Revenu fiscal de référence). À noter que le tableau MaPrimeRénov’ pour 2022 constitue un excellent indicateur des plafonds de ressources à ne pas dépasser. Quel revenu fiscal pour MaPrimeRénov’ en 2022 ? On peut évoquer, par exemple, des ressources inférieures à 15 262 euros pour une personne seule (1), domiciliée hors Île-de-France. À Paris, elle ne devrait pas dépasser 21 123 euros (1) pour que ses revenus soient considérés comme très modestes. Autre exemple sur la base des mêmes critères, une famille de 4 personnes ne doit pas excéder 31 359 euros (1) pour être classée comme un ménage aux revenus très modestes. À titre indicatif, cette famille ne devrait pas dépasser 43 472 euros de revenu fiscal de référence en région Île-de-France.

Découvrez le tableau MaPrimeRénov’ 2023 avec le montant des primes selon le niveau de revenus.

  Ménages aux ressources très modestes (bleu) Ménages aux ressources modestes (jaune) Ménages aux ressources intermédiaires (violet) Ménages aux ressources supérieures (rose)
Raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid 1 200 € 800 € 400 € Non éligible
Chauffe-eau thermodynamique 1 200 € 800 € 400 € Non éligible
Pompe à chaleur air/eau (dont PAC hybride) 4 000 € 3 000 € 2 000 € Non éligible
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique (dont PAC hybride) 10 000 € 8 000 € 4 000 € Non éligible
Chauffe-eau solaire individuel en Métropole (et dispositifs solaires pour le chauffage de l’eau) 4 000 € 3 000 € 2 000 € Non éligible
Système solaire combiné (et dispositifs solaires pour le chauffage des locaux) 10 000 € 8 000 € 4 000 € Non éligible
Partie thermique d’un équipement PVT eau (système hybride photovoltaïque et thermique) 2 500 € 2 000 € 1 000 € Non éligible
Poêle à bûches et cuisinière à bûches 2 500 € 2 000 € 1 000 € Non éligible
Poêle à granulés et cuisinière à granulés 2 500 € 2 000 € 1 500 € Non éligible
Chaudière bois à alimentation manuelle (bûches) 8 000 € 6 500 € 3 000 € Non éligible
Chaudière bois à alimentation automatique (granulés, plaquettes) 10 000 € 8 000 € 4 000 € Non éligible
Foyer fermé et insert à bûches ou à granulés 2 500 € 1 500 € 800 € Non éligible
Isolation des murs par l’extérieur 75 €/m2 60 €/m2 40 €/m2 Non éligible
Isolation des murs par l’intérieur 25 €/m2 20 €/m2 15 €/m2 Non éligible
Isolation des rampants de toiture ou des plafonds de combles 25 €/m2 20 €/m2 15 €/m2 Non éligible
Isolation des toitures-terrasses 75 €/m2 75 €/m2 75 €/m2 Non éligible
Isolation des parois vitrées 100 € / équipement 100 € / équipement 100 € / équipement Non éligible
Protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire (outre-mer) 25 €/m2 20 €/m2 15 €/m2 Non éligible
Audit énergétique hors obligation réglementaire 500 € 400 € 300 € Non éligible
Ventilation double flux 2 500 € 2 000 € 1 500 € Non éligible
Dépose de cuve à fioul 1 200 € 800 € 400 € Non éligible
Forfait « rénovation globale » (uniquement pour les maisons individuelles)     10 000 € 5 000 €
Forfait « Assistance à maîtrise d’ouvrage » 150 € 150 € 150 €

150 €

Qui a droit à la prime énergie MaPrimeRénov' ?

En parallèle de MaPrimeRénov’ et de son barème, il est essentiel de connaître le profil des bénéficiaires. Pour la toucher, il vous faut être propriétaire occupant ou propriétaire bailleur. En ce qui concerne cette dernière catégorie, on distingue des conditions pour MaPrimeRénov’ 2022 :

  • le locataire qui occupe actuellement le logement doit être tenu informé de la mise en œuvre des travaux de rénovation énergétique. Il convient également de l’avertir si son loyer risque d’être réévalué ;
  • l’encadrement et l’estimation du loyer après les travaux doivent tenir compte du montant de la prime versée ;
  • à compter du versement de cette prime pour travaux en 2022, la mise en location du bien immobilier doit être de 5 ans, au minimum. 

Au bénéfice des personnes physiques, les copropriétés peuvent aussi en disposer pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans les parties communes. Toutefois, les personnes morales (propriétaires ou copropriétaires) sont exclues du barème MaPrimeRénov’. Comme le mentionne le tableau MaPrimeRénov’, cette aide s’adresse aux ménages très modestes, modestes, intermédiaires et aisés. En revanche, MaPrimeRénov’ pour une maison neuve (moins de 2 ans) n’est pas éligible.

À quoi correspond la couleur bleue dans le tableau MaPrimeRénov’ ?

Pour MaPrimeRénov’ 2022, le tableau se distingue par un code de couleur. La partie bleue correspond aux ménages dont les revenus sont très modestes, soit 21 123 euros pour une personne seule en Île-de-France (1) et 15 262 euros pour les autres régions (1). Pour cette catégorie, les conditions de MaPrimeRénov’ 2022 sont les plus avantageuses.

Toujours sur la base du barème MaPrimeRénov’ 2022, on peut évoquer d’autres exemples. Un couple avec un enfant domicilié en province ne doit pas dépasser 26 844 euros (1) s’il souhaite rester dans cette catégorie. En Île-de-France, le montant est de 37 232 euros (1). Pour une famille de 6 personnes, les revenus fiscaux de référence sont de 35 894 euros (1) et de 49 736 euros (1). En ce qui concerne la personne supplémentaire, la part qui lui est allouée ne doit pas excéder un RFR de 4 526 euros (1) et 6 253 euros (1).

À quoi correspond la couleur jaune dans le tableau MaPrimeRénov’ ?

Avec le code de couleur jaune pour MaPrimeRénov’ 2022, le revenu fiscal de référence est considéré comme modeste. À titre d’exemple, cela correspond à une famille de 4 personnes domiciliées en dehors de l’Île-de-France pour un RFR de 40 201 euros (1). Toujours sur la base du tableau MaPrimeRénov’, un couple résidant dans la capitale intègre cette catégorie avec un RFR de 37 739 euros (1).

Le tableau MaPrimeRénov’ 2022 fait mention d’autres revenus fiscaux de référence. C’est notamment le cas pour une personne seule, en province, où ses revenus se situent en deçà des 19 565 euros (1) ou 25 714 euros (1) en Île-de-France. S’il s’agit d’une famille de 5 personnes, le revenu fiscal de référence à ne pas dépasser est de 46 015 euros (1) et de 60 456 euros (1) en région parisienne. Il est possible d’obtenir la prime sous la forme d’un montant global ou d’une indemnisation au mètre carré pour certains travaux et équipements, comme les isolants dédiés aux travaux d’aménagement des combles.

À quoi correspond la couleur violette dans le tableau MaPrimeRénov’ ?

Le montant des aides de MaPrimeRénov’ 2022 change sensiblement pour les revenus intermédiaires. C’est-à-dire ceux qui correspondent à la couleur violette. En Île-de-France, un couple avec un enfant doit avoir un RFR inférieur à 67 585 euros (1)Pour les autres régions, un foyer correspondant au même profil doit disposer d’un RFR de 51 592 euros (1) ; toujours selon le barème d’aide de MaPrimeRénov’ 2022.

Quel revenu fiscal pour MaPrimeRénov’ 2022 en catégorie violette ? On peut s’attarder sur d’autres situations et le profil des ménages. Ainsi, un couple qui réside en Bretagne ou toute autre région de province doit présenter un RFR inférieur à 42 848 euros (1), et 56 130 euros (1) au sein de l’Île-de-France. À noter que le montant de l’aide peut atteindre 2 000 euros (1), comme pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’un chauffe-eau fonctionnant à l’énergie solaire.

À quoi correspond la couleur rose dans le tableau MaPrimeRénov’ ?

Pour MaPrimeRénov’ rose, le montant du RFR varie entre 29 148 et 69 081 euros pour les ménages hors Île-de-France (1). En ce qui concerne cette dernière région, cette estimation est comprise entre 38 184 et 90 496 euros (1). Comme pour les autres codes de couleur, cela concerne les foyers de 1 à 5 personnes. Le tableau MaPrimeRénov’ prévoit un barème spécifique pour toute personne supplémentaire.

En comparaison des autres catégories, MaPrimeRénov’ rose pour 2022 attribue une prime inférieure aux autres classes de couleur. De même, l’éligibilité des travaux d’amélioration énergétique fait l’objet de restrictions. Ainsi, il est nécessaire de justifier d’un projet de rénovation globale ou de refaire l’isolation de son logement pour les murs, la toiture, ainsi que les ouvertures.

Quels sont les travaux pris en charge par MaPrimeRénov’ en 2023 ?

MaPrimeRénov’ 2023 est éligible pour les travaux de rénovation énergétique. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • le remplacement d’un mode de chauffage vétuste pour un système plus performant, comme une chaudière à granulés, une pompe à chaleur air/eau ou un insert de cheminée fermé ;
  • l’installation d’un système d’énergies renouvelables, comme des panneaux solaires ;
  • l’isolation du bâti (murs, toitures…) et des ouvertures (portes et fenêtres) ;
  • l’intégration d’une VMC double flux ou d’une VMI pour améliorer la ventilation des pièces intérieures ;
  • l’aménagement des combles avec un isolant spécifique tel que de la laine de bois ou de roche…

En 2023, on observe une augmentation de MaPrimeRénov’ pour les travaux d’isolation et les chantiers qui couvrent différents pôles d’optimisation énergétique. Le montant dépend toujours du barème MaPrimeRénov’ et du revenu fiscal de référence (RFR).

MaPrimeRénov’ est-elle cumulable avec d’autres aides ?

MaPrimeRénov’ 2022, ou celle des années ultérieures, est cumulable avec d’autres aides et subventions. On peut évoquer l’éco-prêt à taux zéro, la prime Coup de pouce chauffage (ou isolation), sans oublier les aides des collectivités locales et territoriales. À cela s’ajoutent la prime bonus de sortie de passoire thermique et la TVA à taux réduit de 5,5 %. 

De même, MaPrimeRénov’ est également cumulable avec la prime énergie E.Leclerc. Sous forme de cartes cadeaux, cette dernière peut atteindre 38 % de la valeur des travaux de rénovation énergétique engagés. Sous réserve d’éligibilité de votre projet, vous pouvez en bénéficier sans condition de revenus tout en cumulant MaPrimeRénov’ 2023 ou pour d’autres années.

Passoire énergétique
Lire l'article

Passoire énergétique : comment la reconnaître et comment en sortir ?

Comment savoir si mon logement est une passoire thermique ? Quels travaux de rénovation réaliser si mon logement est énergivore ? Voici nos réponses à vos questions.

Chaudière biomasse vs AICB : quelles différences ?
Lire l'article

Chaudière biomasse, poêle, insert : comment choisir son chauffage au bois ?

On distingue les appareils indépendants de chauffage au bois (AICB) des chaudières biomasse. Quelles sont les différences entre ces deux types d’équipements ?

Confort thermique
Lire l'article

Confort thermique : ce qu’il faut savoir pour l’améliorer

Il faut définir ce qu’est le confort thermique. Qu’est-ce donc que le confort thermique ? Quels sont les éléments qui entrent en jeu dans cette notion ? Comment optimiser le confort thermique en toute saison ?

Offre Illustration 3
Lire l'article

MaPrimeRénov’ , l’aide de l’Etat qui va booster vos travaux de rénovation

MaPrimeRénov, la nouvelle aide financière de l’Etat, peut vous aider à débuter des travaux de rénovation énergétique dans votre habitation. Elle complète des aides existantes.

Encore une question ?