Liste des articles
energie-cee

Être responsable

Modifié le 17/08/2022

Performance énergétique : définition et calcul

Le calcul de la performance énergétique est essentiel pour réduire la consommation d'énergie d’un logement. Voici ce qu’il faut savoir sur la performance énergétique.

Tout ce qu’il faut savoir sur la performance énergétique d’un bâtiment

Pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre et réaliser des économies d’énergie, certains pays, comme la France, mesurent la performance énergétique de leurs bâtiments. Obtenu lors du diagnostic de performance énergétique, cet indicateur est devenu incontournable pour connaître la consommation en énergie d’un logement, mais aussi dégager des pistes d’amélioration énergétique.

 Qu'est-ce que la performance énergétique d'une maison ?

La performance énergétique d’un logement est définie par la quantité d’énergie consommée par celui-ci pendant un an. La notion de performance énergétique a été mise en place dans un souci d’amélioration des performances des bâtiments, afin de réaliser des économies d’énergie. En effet, l’Union européenne souhaite réduire les émissions de gaz à effet de serre, et ralentir le réchauffement climatique. Or, les appareils de chauffage comme les chaudières au fioul ou au gaz émettent du CO2. Ces émissions sont aggravées dans les logements mal isolés, occasionnant une surconsommation d’énergie. D’un autre côté, les passoires énergétiques ont aussi un impact sur le budget des ménages, puisqu'il faut dépenser plus de gaz, de fioul ou d’électricité pour atteindre un niveau de confort minimum. L’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment a donc un intérêt à la fois environnemental et économique. 

Comment calculer sa performance énergétique ?

En France, il est obligatoire de réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) lorsque l’on souhaite mettre son logement en vente ou en location. Ce diagnostic énergétique permet aux futurs occupants de connaître le budget nécessaire consacré à l’énergie, mais aussi le niveau de pollution du logement.

La performance énergétique comprend deux indicateurs :

  • l’indicateur de consommation d'énergie, exprimé en énergie primaire, en kWh/m2.an ;
  • l’indicateur d'impact sur les émissions de gaz à effet de serre, exprimé en CO2/m2.an. 

Le diagnostic permettant de calculer la performance énergétique de votre logement est réalisé par un technicien DPE. Ce dernier prend en compte de nombreux facteurs :

  • nature des murs, du plafond et du plancher (parpaings, briques, béton…) et isolation ; ouvertures (fenêtres, portes, volets, etc.) ;
  • présence de ponts thermiques (déperditions de chaleur à certains endroits précis du logement) ;
  • système de chauffage et de production d’eau chaude (chaudières à gaz, au fioul, au bois, radiateurs électriques, pompes à chaleur, poêle, etc.) ;
  • système de ventilation.

Après avoir effectué le DPE de la maison ou de l’appartement, le technicien positionne le logement sur une échelle de A à G. Le nouveau DPE, en vigueur depuis juillet 2021, fait apparaître les classes suivantes :

  • classe A : moins de 70 kWh/m2.an et de 6 kg CO2/m2.an ;
  • classe B : 70 à 110 kWh/m2.an et 6 à 11 kg CO2/m2.an ;
  • classe C : 110 à 180 kWh/m2.an et 11 à 30 kg CO2/m2.an ;
  • classe D : 180 à 250 kWh/m2.an et 30 à 50 kg CO2/m2.an ;
  • classe E : 250 à 330 kWh/m2.an et 50 à 70 kg CO2/m2.an ;
  • classe F : 330 à 420 kWh/m2.an et 70 à 100 kg CO2/m2.an ;
  • classe G : plus de 420 kWh/m2.an et de 100 kg CO2/m2.an. 

Un bâtiment de classe A est généralement une écoconstruction, conforme à la norme BBC (Bâtiment Basse Consommation) obligatoire pour tous les logements neufs. Le logement passif, également de classe A, est encore plus économe en énergie, avec un besoin en chauffage de 15 kWh/m2/an. En revanche, un logement de classe G est considéré comme une passoire énergétique. Le DPE peut être complété avec un audit énergétique, qui comprend une analyse plus poussée de votre logement.

Comment améliorer la performance énergétique de sa maison ?

Si le bilan énergétique de votre maison révèle de mauvaises performances, vous devriez effectuer des travaux de rénovation énergétique. Le DPE obligatoire doit normalement donner des recommandations pour l’amélioration des performances énergétiques :

  • réaliser des travaux d’isolation (isolation de la toiture, des combles, des murs, du plancher, isolation thermique par l’extérieur…) ;
  • remplacer des fenêtres à simple vitrage par des fenêtres à double vitrage ;
  • améliorer la ventilation avec l’installation d’une VMC ;
  • réaliser des travaux de chauffage comme l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique ;
  • installer un appareil de régulation du chauffage comme un robinet thermostatique ou un thermostat d’ambiance.

Vous pouvez également effectuer des travaux d’énergie renouvelable comme l’installation d’une pompe à chaleur, d’une chaudière biomasse ou encore d’un chauffe-eau solaire. Augmenter la valeur énergétique de votre logement vous permettra de réaliser des économies d’énergie, mais aussi d’améliorer votre confort thermique. Votre logement prendra également de la valeur si vous souhaitez le vendre ou le mettre en location.

 Les travaux de rénovation énergétique, s’ils sont réalisés par un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement), peuvent faire l’objet d’une aide financière. Avec E.Leclerc, vous pouvez bénéficier de la Prime énergie, cumulable avec d’autres aides de l’État.

Encore une question ?