Pompe à chaleur

La pompe à chaleur géothermique : se chauffer avec l‘énergie du sol

Saviez-vous qu’une pompe à chaleur géothermique ou PAC g  peut diviser vos factures de chauffage par 3 ou 4 ? Elle utilise les calories de la terre pour chauffer votre logement et fournir l’eau chaude sanitaire. Un dispositif écologique et efficace pour réaliser des économies d’énergies. Quelle PAC géothermique est la mieux adaptée à vos besoins et à votre habitation ? On vous guide pour le choix et l’installation.

 

La PAC géothermique s’installe le plus souvent dans une maison en construction mais aussi, si les conditions le permettent, lors de travaux de rénovation. Elle peut couvrir jusqu’à 100% de vos besoins de chauffage. Encore mieux : si vous choisissez une PAC géothermique réversible elle assure, en plus, vos besoins en rafraîchissement au moment des fortes chaleurs ! Astucieux non ? 

 

Faire le choix d’une PAC géothermique c’est :

- réduire votre facture de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de rafraîchissement
- utiliser une ressource énergétique locale, renouvelable et non polluante
- se doter d’un système de chauffage invisible et performant

 

Avant de vous lancer dans l’installation de 
votre pompe à chaleur géothermique

 

La PAC géothermique récupère l’énergie du sol grâce à des capteurs horizontaux ou verticaux installés dans votre jardin. L’installation de ces capteurs est déterminante pour le bon fonctionnement de tout le système de chauffage. C’est pourquoi, avant toute chose, il est nécessaire de :

consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) auprès de votre mairie : selon la zone prévue pour les travaux, il sera peut-être nécessaire de demander une autorisation ;

faire une déclaration de forage  auprès de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) pour l’installation des capteurs verticaux à plus de 10 mètres de profondeur.

Si vous faites remplacer un chauffage existant, quelques précautions s’imposent :

vérifier au préalable l’état de l’isolation de votre logement (toit, murs, fenêtres) et engager des travaux de rénovation si nécessaire. Une bonne isolation permet en effet de limiter les consommations d’énergie et vous serez forcément gagnant !

s’assurer que les radiateurs sont adaptés au nouveau système de chauffage  Il faudra donc vérifier avec l’installateur s’il faut les changer ou non. Croyez-nous, c’est un point primordial à ne pas négliger. En revanche, si le logement est équipé d’un plancher chauffant à eau chaude, aucune prescription particulière n’est à prévoir.

 

Quelle pompe à 
chaleur géothermique choisir ?

Capteurs horizontaux ou verticaux ?

C’est une bonne question . Pour une pompe à chaleur géothermique à capteurs horizontaux, le terrain (votre jardin) doit être de 200 m2 minimum, avoir un sol, plat non rocheux sans arbres avec des racines qui sont des obstacles à leur installation.  Sinon il est conseillé de mettre en place une pompe à chaleur à capteurs verticaux. Mais attention ! Une autorisation de forage est nécessaire et les travaux d’installation sont plus conséquents.

La PAC sol/sol

Elle est destinée à réchauffer le sol uniquement et seulement dans le cas d’installation de capteurs horizontaux. Elle n’a pas de fonction rafraîchissement. 

La PAC sol/eau

La pompe à chaleur sol/eau qui s’utilise aussi avec des capteurs horizontaux, peut alimenter un plancher chauffant, mais aussi des radiateurs ou même des ventilo-convecteurs. Elle n’a pas non plus de fonction rafraîchissement. 

La PAC eau glycolée/eau

Cette PAC convient aussi pour tout type d’émetteurs (plancher chauffant, radiateurs ou encore ventilo-convecteurs). Mais elle utilise aussi bien des capteurs horizontaux que verticaux. Autre plus : elle est réversible et vous apporte l’air frais.

Pour quelle puissance opter ?

Cela dépend de ce que vous voulez chauffer : le logement seul, le logement et l’eau sanitaire, ou même avoir frais en période de forte chaleur. Généralement comprise entre 5 et 20 kW, la puissance détermine la capacité de production de chaleur de votre PAC, et influe directement sur son coût.

 

 

Labels et certifications

La présence du label NFPAC sur les pompes à chaleur garantit leur conformité aux normes en vigueur, françaises, européennes et internationales. Vérifiez bien leur présence sur le matériel que vous avez choisi.

Sachez aussi que pour le forage, il existe une certification Qualiforage qui garantit la qualité et le professionnalisme de l’entreprise qui réalise les travaux.

PAC performante, COP élevé

La performance énergétique d’une PAC g se traduit par le rapport entre la quantité de chaleur produite par celle-ci et l’énergie électrique consommée. Ce rapport est le COefficient de Performance (COP). Le COP est de l’ordre de 5 sur les modèles installés actuellement (cela signifie que pour 1 kW d’électricité consommée, le logement recevra 5 kW de chaleur). Les systèmes les plus performants ont des COP de 7. 

Les travaux d’installation

On préfère vous le dire : l’installation d’une PAC géothermique est synonyme de travaux lourds. L’implantation des capteurs dans votre jardin implique des travaux de terrassement, voire de forage qui, en fonction de la nature du sol, seront plus ou moins complexes. C’est le poste le plus important en termes de temps et de budget.
Ensuite, la PAC géothermique est raccordée au système de captage et au système de diffusion de chaleur. Elle peut être installée dans un garage ou une buanderie.

Nos conseils pour réussir l’installation 
de votre pompe à chaleur 

Pour que les capteurs emmagasinent le maximum d’énergie, il faut que la terre soit chauffée par le soleil. Ça paraît évident, mais veillez à ne pas recouvrir cette terre d’une terrasse en dur. Ça serait contre productif… 

Autre conseil : faites appel à un professionnel et tant qu’à faire, RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), si vous voulez bénéficier d’une ou plusieurs aides financières. Cela vous garantit : le choix du bon appareil, la qualité de sa pose, son fonctionnement optimal, sa performance et son efficacité énergétique. 

Encore un petit conseil ? Vous pouvez être accompagné du début à la fin de votre projet, gratuitement et par un professionnel signataire de la charte FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique) qui vous guidera à chaque étape. Pour en savoir plus : www.faire.fr

Installer votre pompe à chaleur géothermique : quel budget prévoir ?

Tout dépend de la surface à chauffer, de la performance de la PAC, du système de capteurs à installer et de la compatibilité avec le dispositif de diffusion de la chaleur. De toute façon installer une PAC géothermique est un investissement. Le coût varie entre 12 000 et 20 000 €,  ou encore entre 100 et 300 € par m2 chauffés.

On vous aide !

Saviez-vous que les Primes Energie E.Leclerc vous permettent derecevoir des cartes cadeaux E.Leclerc lorsque vous faites réaliser des travaux d’économies d’énergie par un professionnel ? 

Illustration aide financière
Pompe à chaleur géothermique

Qu'est ce que la Prime Energie E.Leclerc ? 

 
 
> Découvrir

Évaluez en 2 minutes le montant
de votre prime énergie et de vos économies !

Estimer ma prime énergie
Encore une question ?