Liste des articles
Diagnostic de performance énergétique : le guide

Être responsable

Modifié le 17/08/2022

DPE maison : le guide pour faire son diagnostic de performance énergétique

Plusieurs raisons peuvent motiver la réalisation d'un DPE de maison. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ce document de référence contractuel.

Comment réaliser son DPE de maison ?

Dans le cadre d’une vente ou d’une location, le DPE d'une maison (diagnostic de performance énergétique) ou d'un appartement est aujourd’hui un document obligatoire. Son objectif ? Il permet d’établir la consommation énergétique théorique globale d’un logement et d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre produites par ce dernier. Coût, calcul, caractère obligatoire, validité et axes d’amélioration, le point complet dans cet article.

DPE d'une maison ou d'un appartement : qu'est-ce que c'est ?

D'après sa signification, le DPE est un diagnostic de performance énergétique, il permet donc de mesurer la performance énergétique d’un logement. Le score obtenu, basé sur la consommation énergétique annuelle dudit bien, comporte une dimension à la fois écologique et économique. Écologique, car ce diagnostic permet d’évaluer l’impact environnemental du bien diagnostiqué. Économique, parce qu'il permet aux occupants, potentiels acquéreurs ou locataires de mesurer l’impact de ce score sur les factures d’énergie.

Combien coûte un diagnostic de performance énergétique ?

Le prix d’un DPE peut varier d’un prestataire à un autre, il n’y a pas de tarif réglementé ni de coût fixe. Toutefois, les principaux éléments pris en considération par les professionnels pour calculer le prix concernent essentiellement :

  • Le type de bien immobilier (appartement ou maison)
  • Le nombre de pièces

Les prix moyens observés vont ainsi de 100 € pour un studio, à environ 250 € pour une maison individuelle composée de 6 pièces. Il est fortement recommandé de demander plusieurs devis avant de choisir le professionnel habilité à réaliser le DPE.

DPE : comment est-il calculé ?

La réglementation relative au calcul du DPE a évolué. Depuis 2021, le nouveau DPE est mesuré exclusivement avec la méthode 3CL (Calcul de la Consommation Conventionnelle des Logements). Par cette méthode, les hypothèses suivantes sont appliquées pour chaque logement diagnostiqué :

  • Un logement est occupé 16 h par jour durant la semaine, et 24 h / 24 le week-end
  • Les occupants sont absents 1 semaine par an en période de chauffe, et 2 semaines en été (3 semaines d’absence au total à l’année)
  • La température intérieure est de 19 °C en journée, et la nuit de 17 °C en période de chauffe
  • La consommation d’eau chaude sanitaire est calculée à partir de la surface habitable et du nombre de personnes occupant le logement.
  • Les données climatiques sont calculées sur une moyenne de 30 ans. Elles sont analysées au niveau du département, et calculées en fonction de l’altitude et de la distance du bord de mer.

Ces hypothèses sont supposées être vraies et font partie intégrante du calcul du nouveau DPE. Il faudra ainsi mettre à la disposition du diagnostiqueur les factures de chauffage et d’eau chaude sanitaire des trois dernières années au minimum. À partir de cette analyse, une étiquette DPE sera établie. Celle-ci est constituée de 7 bandes colorées, chacune correspondant à une lettre (A, B, C, D, E, F et G). Le logement sera alors catégorisé suivant ces lettres. La lettre A est attribuée aux logements les plus économes en énergie, tandis que la lettre G concerne les logements les plus énergivores (passoires thermiques).

DPE : est-ce une obligation ?

Dans le cadre d’une vente ou d’une location, faire établir un DPE à jour est en effet une obligation. Il faut ainsi fournir ce document lors de la signature du compromis, dans le cas d’une vente, ou de la signature du bail pour une location supérieure à 4 mois. Le coût financier du DPE obligatoire est à la charge exclusive du propriétaire/bailleur. Si avant juillet 2021 un DPE vierge (c’est-à-dire n’indiquant aucune donnée) pouvait être toléré dans certaines situations (logement inhabité, par exemple), le nouveau DPE oblige les propriétaires à communiquer toutes les informations utiles permettant l’établissement du DPE.

Combien de temps un DPE est-il valable ?

La durée de validité du DPE est de 10 ans. Cette durée vaut pour les diagnostics qui ont été réalisés à partir de juillet 2021. Concernant les DPE réalisés avant cette date, la validité du document est en revanche moindre. Effectué entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017, le diagnostic est valable jusqu’au 31 décembre 2022. Pour ceux qui ont été réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021, le document reste valide jusqu’au 31 décembre 2024. À noter qu’à partir du 1er janvier 2022, certains logements devront également faire l’objet d’un audit énergétique, en plus du DPE.

Comment améliorer le DPE de sa maison ?

Suite au diagnostic de votre logement, il est possible, voire probable, qu’il y ait des axes d’amélioration pour optimiser votre DPE. Le diagnostiqueur vous aura alors fait des préconisations générales. Cependant, grâce à une étude thermique approfondie, vous pourrez véritablement identifier les besoins et les solutions à envisager. 

Pour ce faire, il faut alors réaliser un audit énergétique, notamment si vous avez le souhait d’effectuer des travaux de rénovation énergétique d’envergure et/ou vous conformer à la norme BBC, par exemple. Cet audit va plus loin dans les investigations et est plus détaillé que le simple DPE, qui constitue cependant une bonne base pour se lancer dans des travaux d’isolation, par exemple. Si le logement concerné est une passoire thermique, alors des travaux d'isolation thermique seront inévitables. En plus d’être bénéfiques pour la planète, ces travaux de rénovation valorisent votre bien qui peut même faire l’objet d’une plus-value importante suivant l’ampleur des travaux effectués. Par exemple, si vous avez entrepris des travaux de chauffage en investissant dans une chaudière à très haute performance énergétique, votre bien sera d’autant plus valorisé.

Si vous effectuez des travaux d’énergie renouvelable, ou des travaux de rénovation énergétique de manière générale, découvrez sans plus attendre la Prime énergie E. Leclerc qui vous permet de financer ces travaux.

Encore une question ?